Jeu27042017

Derniere mise a jour02:05:48 PM

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
  • appel a la communication.png
  • enp_photo_038_500250.jpg
  • facebook_timeline_FR_2016-2017.jpg
  • sonatrach day.png

الملتقى السابع حول أنظمة الكشف

    هندسة و تكنولوجيات

Seventh seminar on detection                          systems:

Architectures and technologies

            Dat’2017

 

new gif 019Consultations 2017

- N°03/ENP/2017: Etude et suivi des travaux de réhabilitation des blocs de l'Ecole

- N°04/ENP/2017: Etude et suivi des travaux de l'expertise et de réhabilitation du réseau électrique des courants forts

Etat actuel et perspectives

L’informatique de notre Ecole reste le fruit des organisations antérieures. Sa vocation était de répondre au besoin en calcul centralisé à l’époque où les moyens de calcul étaient très chers.

Dans ce cadre, il nous semble que penser aux perspectives en matière d’organisation et d’équipements dans le contexte de notre informatique passe par une réflexion sur la stratégie de modernisation de l’école dont l’un des axes majeurs pour ne pas dire essentiel concerne le développement et la gestion des ressources en technologie de l’information de l’école.

On constate que :
- les technologies de gestion et de circulation de l’information sont devenues matures
- l’émergence de nouveaux paradigmes porteurs, on pense particulièrement à l’Open source
- les méthodes d’enseignement et d’acquisition des connaissances évoluent très vite. Elles  sont le fruit de l’évolution des technologies sus citées. On parle de plus en plus de campus virtuel, de fédération de contenu, d’enseignement en ligne et autres.
- les équipements informatiques sont moins coûteux. Des outils de contrôle de leur utilisation et de leur sécurisation existent et sont peu onéreux.

Ces constats couplés à l’état actuel de l’informatique à l’école induisent la nécessité (à notre avis absolue) d’étudier et de mettre en œuvre une architecture des ressources en technologie de l’information adaptée.
Cette architecture se basera sur trois pivots majeurs :

1 – La création d’un service (ou centre) chargé du développement et de la gestion des ressources en technologies de l’information.
2 - Une architecture distribuée et administrée des services et des fonctions ; en un mot, favoriser la décentralisation des ressources non partagées.
3 – L’open source. Dans ce contexte d’outils logiciels, on dispose de boîte blanche à l’opposé de boîte noire. Si l’intérêt économique est évident, l’intérêt intellectuel l’est plus (l’école dispose d’une ressource humaine à  former mais aussi qui pourra produire).  En un mot, une chance pour notre Ecole !

Cet aspect de l’organisation permettra

- une généralisation des outils de communication (enseignant /étudiants/ administration)
- une généralisation des outils de partage et de diffusion de contenu (cours, travaux, dirigés, travaux pratiques, travaux de recherche, …)
- une amélioration des méthodes d’enseignement en s’appuyant sur le virtuel (simulation, émulation, …) avec  comme stratégie l’open source
- une généralisation de l’outil informatique par département et par année pédagogique
- pour l’étudiant, un accès libre et organisé aussi bien pour l’outil de calcul que pour le réseau tout en tenant compte de la sécurité
- une informatisation des services supports pour une meilleure gestion et circulation de l’information
- une optimisation des coûts

Dans ce cadre et depuis plus d’une année, des actions ont été menées pour concrétiser les objectifs cités tenant compte des contraintes que nous nous sommes imposées dans le cadre du paradigme Campus virtuel. C’est ainsi que plusieurs briques ont été développées et mises en œuvre en se basant exclusivement sur la compétence de l’Ecole :
- la rédaction de la charte définissant les règles d’exploitation de nos ressources informatiques
- le développement de l’annuaire de l’Ecole comme socle fondamental aussi bien pour les applications que pour la gestion des systèmes et de l’accès au réseau.
- l’informatisation de la bibliothèque.  
- la mise en œuvre de la messagerie électronique de l’Ecole (qui reste à ce jour stable)
- l’introduction et la mise en œuvre de plateformes d’e-learning. La majorité des cours de l’Ecole disposent, sur notre intranet, d’un  outil de diffusion et de récupération l’information à caractère pédagogique.
- Un outil fédérateur à travers le portail Intranet de l’école; des directions et des services disposent déjà de leur propre site interne.

Au vu de ces résultats, il est prévu pour l’année universitaire en cours :

La généralisation de la messagerie de l’Ecole aussi bien pour le personnel que pour les étudiants
La sensibilisation pour l’exploitation de l’outil de e-learning
Le développement d’espaces par département pour l’accès à l’Intranet
La finalisation de la mise en œuvre du réseau logique
L’informatisation des services administratifs

Pour une meilleure circulation de l’information, la formation du personnel des directions, des services et des départements est prévue pour l’exploitation des outils de gestion de contenus.

Avec le développement du réseau ARN initié par le MERS, notre Ecole a vu son débit pour l’accès à Internet multiplié par 17.