Menu Fermer

Maîtrise des Risques Industriels et Environnementaux

Filière : Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement et Gestion des Risques Industriels

Contexte et Objectifs de la formation

L’objectif de la filière est de former des ingénieurs polyvalents capables d’assurer  une gestion  intégrée globale aux différents aspects : qualité, sécurité, hygiène et environnement ainsi que la gestion des risques industriels et environnementaux. Ce type de formation n’est  pas, à notre connaissance, assuré actuellement  en Algérie. Il existe certes quelques structures qui proposent des formations en hygiène et sécurité ou en qualité ou en environnement, mais aucune n’assure la formation d’ingénieurs d’état QHSE-GRI.

La nécessité d’intégrer le volet environnement, qualité et gestion des risques industriels dans les stratégies de développement des entreprises et l’alignement sur les standards internationaux s’impose comme une exigence pour l’industrie algérienne afin qu’elle puisse devenir compétitive et se développer par la conquête de places de marchés ou de créneaux porteurs.

Les risques industriels représentent un danger qui peut menacer à tout moment l’environnement et les différents sites, notamment au nord, où se concentrent un nombre important d’industries. L’industrie chimique, la pétrochimie, les mines et le transport des matières dangereuses sont les activités les plus susceptibles de causer d’importants dommages sur les hommes, les biens et l’environnement.

L’Algérie fait appel à des experts étrangers à chaque fois que le besoin se présente. La formation d’ingénieurs algériens devient donc indispensable pour s’adapter à l’évolution dans ce domaine.

Les risques inhérents aux diverses activités  comportant  des enjeux humains, économiques et environnementaux suscitent une demande pressante et une exigence, de la part des sociétés, pour  un développement  durable sécurisé, conformément aux dispositions des différentes normes régissant les entreprises aujourd’hui. L’application des normes (ISO 9000 – Qualité,  ISO14000 – Environnement, et plus récemment ISO 26000 – Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) marquera une nouvelle ère dans la gestion.

Responsable / Coordinateur de la Formation

La qualité, l’hygiène, la sécurité et l’environnement sont des domaines étroitement liés que les entreprises essayent de développer de plus en plus. En effet, les productions industrielles sont contraintes aujourd’hui de tenir compte non seulement des critères  économiques mais également de certaines valeurs comme la satisfaction et la fidélisation du client, ainsi que le respect de l’environnement et la sécurité des personnes, conformément à la réglementation.

Afin de répondre aux objectifs d’amélioration de l’employabilité des ingénieurs des matières dites SHEJS (Sciences Humaines, Economiques, Juridiques et Sociales) ont été introduites tout au long du cursus du futur ingénieur. De plus, une implication importante du secteur industriel dans la formation est également prévue à travers des stages, conférences et ateliers…

L’adhésion au projet « Services pour l’Employabilité et la Mobilité sous forme de Stages en Entreprises des Etudiants du Maghreb/Machrek »  a permis d’envisager l’intégration de la filière à la plateforme numérique « multiservices »  pour faciliter la recherche, la finalisation, l’accompagnement et le suivi des stages en entreprises, encourager la mobilité internationale et la création d’un label pour des stages de qualité co-définis, co-encadrés et co-évalués dans le cadre d’une convention tripartite: institution / stagiaire / entreprise.

Profils et Compétences visés

  • Les ingénieurs QHSE-GRI peuvent être appelés à exercer dans les domaines de l’hygiène-sécurité du travail, de la démarche qualité, de la prévention et gestion des risques et de la protection de l’environnement, aussi bien dans les entreprises que dans le secteur public, les collectivités locales ou dans les organismes de contrôle et de prévention.
  •  Les champs d’investigation sont extrêmement diversifiés : évaluation et analyses des risques (EAR), amélioration des conditions de travail (ACT), mise en place de système de management Qualité-Sécurité-Environnement (SM-QSE), formation aux gestes et postures sur le lieu du travail, élaboration de Plans de Prévention (PP), gestion des audits sécurité (AS), etc., le tout dans la perspective de s’inscrire dans le développement durable.
  • Le profil de cette formation (QHSE-GRI) répond à une demande extrêmement forte des entreprises, collectivités locales, organismes et services publiques pour des cadres supérieurs à double compétence scientifique et technique dans la gestion des risques, la protection de l’environnement et ayant le souci de la qualité des produits.
  • Le secteur socio-économique recherche l’innovation technologique adaptée aux besoins de l’activité, à savoir rentabilité et efficacité. Dans ce contexte,  le rôle de l’université est de promouvoir la formation académique à même de garantir le savoir faire pratique utile.
  • Les débouchés de cette formation sont multiples et variés;  les ingénieurs QHSE-GRI interviendront  dans différents services et domaines : Santé au travail, Enseignement supérieur et recherche, Process industriels, Réacteurs et Installations chimiques et pétrochimiques complexes, BTP, Installations électriques, Agro-alimentaires, Industries pharmaceutiques, Cimenterie, Industrie mécanique, Sidérurgie, Métallurgie, Aérospatiale/Aéronautique et avionique, Recherche et Développement,  Nucléaire, Collectivités locales et administrations centrales, Bureaux d’études et conseils, Prévention des risques et maladies professionnels, Cabinet Conseil Environnement, gestion des rejets industriels dangereux, Délégué à l’environnement en entreprise, Bureau d’études et laboratoires en contrôle qualité, Auditeurs, Expertise assurances, Consulting, etc.

Contextes régional et national d’employabilité

Les entreprises, tant nationales (publiques et privées) qu’étrangères installées en Algérie, de tous les domaines ont donc besoin de Managers possédant des compétences solides dans ces différentes thématiques en plein cœur de l’actualité.

Le secteur industriel a de tout temps regretté que la formation d’ingénieur en Algérie ne prépare pas suffisamment à l’emploi, tout en reconnaissant des compétences scientifiques et techniques de qualité. Cette situation a amené les entreprises à organiser leurs propres formations complémentaires, retardant ainsi d’un à  deux ans la rentabilité de l’ingénieur recruté.

L’intégration de la professionnalisation dans le cursus de formation d’ingénieur (matières nouvelles préparant à la gestion, à l’entreprenariat, au management et à la prise de décision, ainsi que l’association du secteur industriel à la formation)  améliorera l’employabilité et l’efficacité des nouveaux diplômés.

Conditions d’accès

L’admission en première année à l’ENP est régie par les dispositions réglementaires fixées par le MESRS.

L’admission en première année de la formation QHSE-GRI est effectuée à travers un concours suivi d’un classement des élèves issus des classes préparatoires.

Les passerelles sont régies par les dispositions réglementaires fixées par le MESRS.