Menu Fermer

Métallurgie

Filière : Génie des Matériaux

Contexte et Objectifs de la formation

Ce programme permet aux étudiants d’acquérir des connaissances et de développer des
aptitudes scientifiques. Il est adapté au programme S.T.C dont la principale caractéristique est de
faciliter la mise en place de partenariats entre des institutions du pays voire des pays différents en
fournissant un principe commun de description des programmes d’enseignement. Ce programme
d’enseignement en Génie des Matériaux est d’une haute intégration de thématiques dans
les laboratoires, par opposition aux laboratoires traditionnels de compartimentations sur
chaque discipline. Dans cette nouvelle structure d’enseignement notamment dans les
laboratoires, les étudiants examinent des problèmes multidisciplinaires plus flexibles; Ils ont
également plus d’occasions pour la collaboration et le développement de compétences en
matière de communication.
Il vise également à former des spécialistes dans le domaine des sciences de l’ingénieur aptes à mener à bien
une démarche systématique de conception et/ou de recherche les préparant ainsi soit à la recherche
industrielle soit à la poursuite des études doctorales. L’ingénieur sortant de cette spécialité devient, dès lors,
opérationnel que ce soit pour l’industrie ou pour la poursuite des études en formation doctorale.
Il va sans dire que cette formation répond principalement aux besoins de l’industrie dont les mutations sont
profondes eu égard aux exigences économiques de l’heure.

Responsable / Coordinateur de la Formation

Profils et Compétences visés

Le profil de l’ingénieur sortant est du domaine de Génie des Matériaux dont l’acquisition des connaissances lui permet de travailler sur une discipline en constante évolution.

L’ingénieur formé aura des capacités avérées dans l’analyse, la conception et la fabrication, la modélisation et la simulation, le contrôle et l’identification, le diagnostic de défauts et la surveillance des installations, l’élaboration des Matériaux, le traitement, l’expertise, …. Il doit pouvoir également s’adapter aux récents
développements majeurs survenus dans le domaine des matériaux et se familiariser avec les derniers développements industriels.

Ses connaissances approfondies dans les matières jugées fondamentales ainsi que celles techniques et/ou scientifiques lui permettent également de pouvoir servir dans l’industrie et dans la recherche scientifique.

Il faut savoir que les nouvelles économies n’existent aujourd’hui que parce que les progrès des matériaux ont permis le développement des technologies de l’information et de la communication.

Que seraient-elles sans les semi-conducteurs, les matériaux magnétiques ou les fibres optiques , Sans parler des transports à l’échelle de la planète des personnes et des biens, permis par les progrès des performances mécaniques (caractéristiques et fiabilité) des matériaux de structure.

Et ces progrès sont loin d’être achevés. L’investissement sur le matériel est le plus sûr, sous réserve d’une mise à l’heure permanente. La maîtrise des matériaux est tributaire de tout le réservoir d’expérience et de compétences capitalisé et qui reste heureusement inaliénable. Les pays qui garderont cette maîtrise, à travers leur conception, leur production et leur mise en œuvre, peuvent être sûrs de leur avenir à long terme. Les grands pays aux technologies avancées l’ont comprise et se gardent bien de lâcher la proie du matériel pour l’ombre du virtuel.

Le rôle du département de matériaux s’insère précisément dans cette optique. Il se veut à l’avant-garde dans la formation des futurs ingénieurs au service du développement de notre pays.

Contextes régional et national d’employabilité

Il est attendu un marché de l’emploi très prometteur pour les ingénieurs sortants ayant suivi ce cursus d’études. Depuis bientôt une dizaine d’années que les ingénieurs sortants de l’Ecole Nationale Polytechnique sont recrutés, avant la fin de la cérémonie de remise des diplômes d’ingénieurs, par des entreprises aussi bien Algérienne qu’étrangères.

A titre d’exemple, nous pouvons citer : Sonelgaz, Sonatrach, Schlumberger, Toyota Algérie, Siemens Algérie, Michelin Algérie, GTP, SNVI-CVI, CSC, METAL-STEEL, AGENOR, SAIDAL, Câblerie Electrique, SN-METAL, SNS, METANOF, …

Conditions d’accès

  • Admission en classes préparatoires et autres suivant la réglementation en vigueur.